Les États membres ont approuvé mardi une proposition de la Commission destinée à financer le fonctionnement des laboratoires européens de référence sur la santé des abeilles.

Le Comité permanent pour la chaîne alimentaire et la santé animale (SCoFCAH) a voté en faveur d'une proposition de la Commission de fournir d'ici à la fin de l'année environ 250.000 euros au laboratoire français Anses-Sophia Antipolis, désigné comme référence pour l'UE en matière de santé des abeilles à depuis le 1er avril 2011.

Le laboratoire est chargé notamment de définir et coordonner les méthodes d'analyse employées par les États membres pour diagnostiquer les maladies des abeilles, de surveiller leur mortalité, et d'assurer la formation des experts afin d'harmoniser les techniques de diagnostic dans l'UE.

« On en sait peu sur le rôle que jouent les maladies des abeilles dans l'augmentation de la mortalité » de ces dernières, ou sur l'interaction négative entre ces maladies et d'autres facteurs identifiés comme potentiellement dégénérescents pour les colonies d'abeilles, rappelle la Commission.

Lire également :

B.V.