Durant 10 jours, la vache égérie du Salon de l’agriculture devient le centre de toutes les attentions. Cette star éphémère est scrutée, photographiée. Elle attire tous les visiteurs et reçoit toutes les personnalités qui viennent au Salon international de l’agriculture. Et Idéale, une charolaise accompagnée de Jean-Marie Goujat, son éleveur, n’échappe pas à cette notoriété...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Demande limitée dans les bonnes charolaises

L’activité des abattoirs reste perturbée par la gestion des équilibres carcasse. Les pièces nobles sont stockées. Les bonnes vaches charolaises ont du mal à trouver preneur. Du côté des laitières et des jeunes bovins, la situation reste compliquée face au manque de débouchés.