« Vu le contexte, on hésitait à venir. » Ils sont nombreux à ne pas avoir cédé aux appels au boycott. Les éleveurs se sont motivés pour venir à Paris en pleine crise du lait et de la viande, et ils ont illustré leur colère en revêtant des tee-shirts noirs en signe de deuil, avec ce slogan : « Je suis éleveur, je meurs ».

Adèle MagnardJournaliste reporter d’images