Entre temps ensoleillé et reprise, le Salon aux champs de Husson dans la Manche devait enregistrer un franc succès. Les Cuma du grand Ouest attendaient en effet de l'ordre de 15.000 visiteurs sur les deux jours de ce salon, les 1er et 2 septembre. La première journée a d'ailleurs comblé leurs attentes. Et au final, le vendredi soir, le chiffre de 15.000 a été atteint.

Trois thèmes se partagent les discussions et les démonstrations : le tracteur et la traction, les circuits courts, l'agriculture dans son territoire. Les machines sont très présentes, mais « ce salon, comme les Cuma, ce n'est pas que de la ferraille et des boulons », explique le président de la FNCuma, Stéphane Gérard.

L'organisation interne aux Cuma, les relations entre agriculteurs et salariés, les économies de charges, le respect des contraintes environnementales, et la valorisation des productions agricoles au niveau local, occupent une large part des débats.

Par ailleurs, la Basse-Normandie sera la troisième région à se doter d'une structure régionale des Cuma réunissant animateurs et administration. Les départements de la Manche, de l'Orne et du Calvados formeront en janvier la Fédération régionale des Cuma bas-normandes.

Au niveau national, les Cuma qui étaient au nombre de 13.500 en 2000 sont aujourd'hui 11.700. Dans le même temps, le chiffre d'affaires moyen est passé de 20.000 à 35.000 euros.

M.-G.M.