Selon les premières estimations des organisateurs, le Space aurait accueilli autour de 100 000 visiteurs, « avec toujours une forte participation de délégations internationales ». Des personnes venant de 120 pays ont arpenté les allées, avec une tendance à l’allongement des visites : « Les visiteurs étrangers entrent dans une démarche de projet, de construction », affirme Anne-Marie Quemener, la commissaire générale du Space.

© Didier Guilaume, le ministre de l’Agriculture, a arpenté le salon le 11 septembre 2019. © C. Faimali/GFA

Le salon a reçu Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, qui a échangé avec des éleveurs parfois remontés. Il a aussi découvert le stand de son ministère occupé par la Confédération paysanne qui dénonçait les accords de libre-échange. Le salon accueillait de nombreuses conférences, comme celle sur la peste porcine africaine ou celle organisée par La France Agricole sur les bâtiments d’élevage. Ou encore pour sa vente aux enchères interrace Génomic élite.

Le thème du climat était au centre de l’Espace pour demain, cherchant à répondre aux attentes des éleveurs en la matière. La filière bovine française attend d’ailleurs de recevoir la labellisation du ministère de la Transition écologique pour un système de crédit carbone permettant aux éleveurs d’être rémunérés dans leurs efforts pour lutter contre le changement climatique.

La trente-quatrième édition du Space se tiendra du 15 au 18 septembre 2020 au parc des expositions de Rennes (Ille-et-Vilaine).

E.R.