L'Insee (1) indique dans une étude publiée mercredi sur « les revenus et le patrimoine des ménages » que la moitié des agriculteurs ont épargné plus de 20 % de leurs revenus en 2009 (plus de 34 % de leurs revenus, si l'on ne tient pas compte de leur consommation en biens durables). Pour l'ensemble des ménages, toutes catégories socioprofessionnelles et tous âges confondus, le taux d'épargne médian se situe à 13 %.

Le chiffre médian donné pour le secteur agricole cache de fortes disparités : le quart le plus riche des agriculteurs a épargné 35 % de ses revenus (44 % hors consommation en biens durables), alors que le quart le plus pauvre affiche un taux négatif de -19 % (-5 % hors consommation en biens durables).

Autre information notable : il semblerait, selon l'Insee, que le fait d'appartenir à un ménage où la personne de référence est un agriculteur (comme un artisan ou un commerçant) augmente le risque d'être confronté à la pauvreté, par rapport aux autres types de ménages.

_____

(1) Institut national de la statistique et des études économiques.