Une semaine avant la remise à Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du second rapport rédigé par des experts sur le projet de retenue d'eau de Sivens (Tarn), les acteurs économiques du Midi-Pyrénées (1) se mobilisent pour faire entendre leur voix.

« Nous avons tous besoin d'eau pour l'économie de la Région, pour la pérennisation des écosystèmes, pour faire face aux périodes de sécheresse et parce que la population augmente, rappelle Jean-Louis Chauzy, président du CESER. Le déficit en eau du bassin Adour-Garonne est estimé à 220 millions de mètres cubes. La décision de creuser la retenue de Sivens a été prise par nos élus, au terme des procédures légales de consultation, qui sont longues, compliquées et coûteuses. Aujourd'hui, nous demandons au gouvernement de faire respecter l'Etat de droit, afin d'éviter la faillite de nos élus et de notre Etat. »

« D'accord pour un projet à 1 million de mètres cubes »

A Sivens, les acteurs économiques soutiennent le projet alternatif proposé par les chambres d‘agriculture du Tarn et du Tarn-et-Garonne, qui consiste à redimensionner la retenue à 1 million de mètres cubes d'eau au lieu des 1,5 million du projet initial.

Ils demandent aussi que les « zadistes », qui sont toujours 80 et qui construisent désormais des habitations en dur, sans aucune autorisation, soient évacués.

« Si une décision positive n'est pas prise le 20 janvier, par Mme Royal et le gouvernement, aucun projet d'aménagement du territoire ne pourra plus se faire », concluent ces responsables, qui envoient une déclaration commune au chef de l'Etat et aux quatre ministres concernés.

_____

(1) Conseil économique et social régional du Midi-Pyrénées (CESER), chambre régionale d'agriculture, chambre régionale des métiers et de l'artisanat, chambre de commerce et d'industrie, FRSEA, Coop de France Midi-Pyrénées, pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, Association régionale des industries alimentaires, Jeunes Agriculteurs.

Florence Jacquemoud