Un « comité sécheresse » a été convoqué pour la mi-mai par la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, afin de faire le point sur la situation en France, alors que huit départements ont déjà imposé des restrictions d'usage de l'eau.

« S'il ne pleut pas dans les semaines qui viennent, on aura un risque de sécheresse cet été qui a été anticipé sur un certain nombre de départements sur lesquels il y a déjà des restrictions », a indiqué la ministre, interrogée sur la radio Europe 1.

« J'ai convoqué le "comité sécheresse" pour la mi-mai et à partir de là, il y aura une réunion toutes les six semaines, l'idée étant d'aider tous les usagers à anticiper la situation possible à l'été » en évoquant également les cultures et les barrages par exemple, a-t-elle annoncé.

Un « comité sécheresse » réunit des représentants de différentes directions comme la santé, l'alimentation, l'agriculture et la forêt ainsi que de celles de l'environnement et du logement.

Actuellement, « on est dans des restrictions départementales et donc, en fonction des départements, on mobilise tel ou tel usager », a rappelé la ministre. « Si la situation s'aggrave vraiment, tout le monde est mobilisé et tous les usages non indispensables sont interdits », a-t-elle ajouté.

Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé par ailleurs la présentation au mois de juin d'un plan national de préparation au changement climatique qui prévoit de réduire tous les usages de l'eau.

« A moyen terme avec le changement climatique, les sécheresses vont se multiplier et il vaut donc mieux anticiper, même en matière d'agriculture », a-t-elle ajouté.

Lire également: