Solide gaillard au physique de rugbyman, Mathieu Cormorèche est persévérant. Depuis l’âge de treize ans, concours après concours, ce jeune agriculteur de Mionnay, dans l’Ain, a creusé peu à peu son sillon pour se hisser sur la plus haute marche du podium. Deux fois champion de France de labour – en 2011 à plat et en 2015 en planches –, deux fois sélectionné au championnat d’Europe &ndash...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !