La FNSEA demande du concret. Dans un communiqué du 14 février, le syndicat martèle : « C’est la dernière ligne droite, les négociations se terminent le 1er mars. Il est temps pour les agriculteurs de bénéficier de revalorisations de prix, dans tous les secteurs pour tous les volumes. » La FNSEA estime à « au moins un milliard d’euro la valeur supplémentaire dégagé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !