La Mutualité sociale agricole (MSA) soutient les objectifs généraux de la réforme qui vise à établir un système universel par répartition. Toutefois, elle regrette « l’absence d’étude d’impact préalable permettant d’apprécier les effets de la réforme sur le niveau de vie des futurs retraités » et « le manque de visibilité sur le système...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !