Il n’y aura pas d’accord, même partiel, sur la réforme de la Pac entre les États membres de l’Union européenne, avant le changement de présidence du Conseil, prévu en juillet. Phil Hogan, le commissaire européen à l’Agriculture, et Petre Daea, le ministre de l’Agriculture roumain, ont confirmé, le 4 juin 2019, à la suite de la rencontre informelle des ministres de l’Agriculture européens, que seul un rapport de progrès serait présenté lors de leur prochaine réunion « officielle », prévue le 18 juin.

Pression des États membres

Réunie à Bucarest, une majorité d’États membres a souhaité attendre que le prochain cadre financier pluriannuel (2021-2027) soit défini, sous la présidence finlandaise en octobre 2019, pour formuler leur avis positif concernant les propositions de la Commission européenne pour la future Pac.

Phil Hogan, qui avait toujours exprimé le souhait d’obtenir un accord avant l’été, s’est dit très satisfait du travail réalisé sous la présidence roumaine et estime devoir se plier à la demande forte des ministres de l’Agriculture de connaître le cadre budgétaire avant de statuer sur les modalités de la réforme.

Marie Salset