Avec des retards estimés sur tout le territoire entre une à trois semaines, la récolte de maïs grain débute ou devrait être attaquée la semaine prochaine. Elle est plus avancée en Alsace et en Champagne-Ardenne.

Les semis ont en effet souvent été différés, les conditions climatiques pluvieuses empêchant le bon ressuyage des terres. L'été a de plus été moins chaud qu'habituellement.

Seules quelques attaques d'helminthosporiose, une plus forte pression de taupins ou de pyrales, voire des problèmes de nématodes ont pu être remarqués localement.

Le gel, au début d'octobre, a aussi touché près d'un millier d'hectares, dans plusieurs régions (Centre-Ouest, Poitou, nord du Périgord, quelques zones du Bassin parisien et du Rhône-Alpes).

Quoi qu'il en soit, les premiers échos prédisent un cru plutôt bon, même s'il devrait être inférieur à 2007. Les résultats varient pour le moment entre 95 et 100 q/ha, avec des taux d'humidité assez élevés. Les écarts entre maïs secs et irrigués devraient, comme l'an passé, être réduits.

Résultats mitigés en tournesol

La récolte de tournesol a aussi été différée de plusieurs jours et se termine. L'humidité est souvent supérieure à la norme (9%) et les rendements (20 et 30 q/ha) pas toujours au rendez-vous compte tenu de la présence de maladies en fin de cycle.

Consutez cet article:

C.F.