Les chantiers d'ensilage de maïs ne sont pas encore terminés. Les rendements sont hétérogènes, en fonction notamment de la date des semis.

Dans les régions Nord-Picardie et Haute-Normandie, la récolte n'est pas totalement achevée. Sur la bordure maritime, où les semis se sont échelonnés du 25 avril au 20 mai, les rendements et les taux de matière sèche (MS) des premiers semis s'annoncent bons. La qualité est également attendue avec de bonnes valeurs.

En revanche, plus les semis sont tardifs, plus les rendements sont hétérogènes et la qualité médiocre. A l'intérieur des terres, dans les régions de Lille, Valenciennes, sur le plateau de Picardie et dans l'Aisne, les résultats sont plus homogènes et d'un très bon niveau, les semis précoces (du 20 avril au 5 mai) ayant bénéficié d'une implantation rapide. Les rendements vont de 14 à 17 t/ha pour la quasi-totalité des parcelles, avec des taux de MS de 30-34%. Les teneurs en amidon devraient être élevées, au vu des épis bien remplis.

Plus au sud, en Basse-Normandie et en Mayenne, les chantiers ne sont pas achevés et l'année ne s'annonce pas fameuse en termes de rendement comme de valeur alimentaire, avec des résultats très hétérogènes, parfois même au sein d'une même parcelle.

Dans la région, les semis ont eu lieu en deux grandes vagues. La première s'est déroulée à la fin d'avril, avec des maïs qui se sont bien développés. La deuxième en mai, voire au début de juin, pour laquelle les rendements sont nettement moins bons. Les maïs ont végété, n'ont jamais récupéré leur retard à cause d'une année froide. De plus, certains maïs se sont brutalement desséchés ces derniers jours, avec un grain qui ne peut atteindre la maturité, ce qui pénalisera leur valeur alimentaire.

En Bretagne, les chantiers sont en cours. Les premiers semis semblent corrects mais la suite s'annonce plus hétérogène. Constat semblable dans l'Ouest (Poitou, Charentes, Limousin, Loire), où les semis réalisés entre la mi-avril et la mi-mai semblent donner des résultats corrects, mais où les semis tardifs sont moins bons.

En Lorraine, les derniers ensilages ont lieu ces jours-ci. Les rendements sont assez aléatoires. Les semis précoces (autour du 15-20 avril) semblent corrects, voire bons.

Consultez cet article:

E.C.