L'Association française des semences de céréales à paille et autres plantes autogames (Afsa) communique actuellement auprès des organismes de collecte et des transformateurs sur la qualité des semences de blé tendre produites à la ferme.

Selon l'Afsa, 80 % des lots ne répondraient pas aux exigences de la certification. La pureté spécifique est qualifiée d'insuffisante. La présence de graines autres que celle du blé dépasse la norme de 2 % tolérées dans 40 % des lots. Le seuils de 0,3 % de pureté variétale n'est pas garantis dans 11,5 % des échantillons. De même plus de la moitié des lots sont sous-dosés en traitements de semences.

L'argumentaire de l'association des semenciers et des multiplicateurs repose sur une étude de 280 échantillons de semence de ferme de blé tendre collectés en 2004 et 2005 sur la base du volontariat auprès des agriculteurs.

L'Afsa conçoit que cette échantillonnage ne peut être considéré comme représentatif mais estime que les données obtenues offrent un bon aperçu de la situation actuelle.

Forte de ces résultats, l'Afsa a décidé de poursuivre ce suivi cette année et envisage de l'étendre à d'autres espèces, en particulier à l'orge, espérant une oreille attentive des brasseurs.

J-M.N.