Les mairies de Paris, Lille, Nantes, Grenoble et Clermont-Ferrand ont annoncé le 12 septembre 2019 dans un communiqué commun, avoir pris conjointement un arrêté interdisant l’utilisation des produits phytosanitaires sur leurs territoires, « en application du principe de précaution ». Objectif : faire pression sur le gouvernement en pleine polémique sur les distances minimales entre habitations et zones de traitement.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !