L'association Agir pour l'environnement ainsi que dix-huit partenaires (1) lancent une campagne de mobilisation citoyenne intitulée « Alerte aux pesticides », visant à « faire pression sur le ministre de l'Agriculture et la ministre de la Santé, pour obtenir, entre autres, une réduction drastique des usages de pesticides ».

Cette campagne annonce la Semaine pour les alternatives aux pesticides, coordonnée par Générations Futures, qui aura lieu du 20 au 30 mars 2013.

Les citoyens peuvent, jusqu'en décembre 2013, interpeller les ministres en envoyant des cartes-pétition contenant des demandes de mesures de protection des populations et de promotion des alternatives aux pesticides.

Les partenaires demandent au ministre de l'Agriculture de :

- mettre en place une zone tampon de 100 mètres sans pulvérisations, à proximité des lieux de vie en zone rurale ;

- interdire purement et simplement toute utilisation de pesticides de synthèse en zone urbaine ;

- généraliser sur le territoire national les arrêtés préfectoraux, pris dans certaines régions, concernant l'interdiction de pulvériser des pesticides aux abords des fossés et des points d'eau ;

- mettre en place un dispositif de contrôle sur les tracteurs pour informer de la vitesse du vent et pouvoir la contrôler a posteriori ;

- mettre en place une signalétique, très explicite et visible par tous, le long des chemins traversant et/ou longeant les zones de pulvérisation de pesticides, ainsi que, à l'entrée des parcelles, un dispositif simple pour évaluer la force du vent (type manchon, etc.) ;

- appliquer la loi sur l'eau, qui demande de mettre en place trois périmètres de protection autour de tous les captages d'eau potable ;

- obliger sur les deuxième et troisième périmètres de protection de pratiquer l'agriculture biologique.

A la ministre de la Santé, ils demandent de :

- établir une norme limitant la présence des pesticides dans l'air ;

- ramener la contamination des aliments par les pesticides au seuil de détection ;

- annuler l'instruction du ministère de la Santé du 8 décembre 2010 « autorisant des niveaux de contamination de l'eau par les pesticides inacceptables » ;

- interdire la vente en libre-service des pesticides pour les particuliers.

_____

(1) Agir pour l'environnement, Allassac ONGF, Attac, Bioconsom'acteurs, Bio Convergence Rhône-Alpes, Biocoop, Confédération paysanne, Eau et Rivières de Bretagne, Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab), Génération Futures, Ligue de l'Enseignement, Mouvement d'agriculture biodynamique, Nature et Progrès, Phyto Victimes, Réseau Cocagne, Réseau Environnement Santé, Union nationale de l'apiculture française (Unaf), 4D et, avec le soutien de Björg, Bonneterre et Evernat.

A.M.