Lors de son assemblée générale mardi à Paris, Agri Confiance a annoncé lancer une réflexion sur les réseaux de distribution pour ses produits. « Les Français expriment une volonté de traçabilité et un besoin d'être rassurés sur les produits alimentaires qu'ils achètent », explique la marque de coopératives, justifiant ces propos par l'enquête Ipsos réalisée à son attention et publiée ce mardi.

Selon cette étude, « si les Français continuent à attribuer très majoritairement de l'importance aux critères de production et de distribution des aliments, les considérations environnementales et, plus largement, de développement durable, semblent perdre du terrain face à ce qui relève de leur propre santé ».

Ainsi, la traçabilité est considérée par les consommateurs comme le critère le plus important dans le choix des produits alimentaires issus de la production agricole, devant le respect de l'environnement, la saisonnalité ou encore le niveau de revenu de l'agriculteur. Le critère de choix décisif reste toutefois le prix d'achat pour 67 % des sondés (73 % des jeunes). « L'origine du produit, citée en deuxième (54 %), est le seul autre critère qui gagne du terrain par rapport à 2007 (+14 points), sans doute parce qu'il est perçu comme garant de qualité et de transparence », précise Agri Confiance.

Davantage d'informations sur lesemballages

Parmi les clients les plus sensibles aux enjeux de la « consommation durable » (consommateurs ayant notamment une connaissance des labels de qualité et environnementaux et accordant une importance aux différents critères de production des aliments), 96 % considèrent la traçabilité comme une information particulièrement importante à faire figurer sur les emballages, mais 47 % d'entre eux estiment que ces renseignements ne sont pas assez lisibles.

« Si leur budget reste un déterminant essentiel, les consommateurs verts attendent ainsi des informations très précises sur ce qu'ils achètent, ajoute l'enquête. En effet, parmi les éléments qui pourraient les inciter à consommer davantage de produits durables, 55 % citent un prix plus accessible. Mais ils sont également nombreux à mettre en avant une meilleure qualité des produits (37 %), et respectivement 36 %, 34 % et 34 % à citer plus de points de vente réservés à ces produits dans les magasins où ils font leurs courses, plus d'informations sur les démarches de ces labels et une meilleure visibilité dans les rayons.

A télécharger :

Alain Cardinaux