La Commission européenne a publié le 6 décembre 2013 un rapport explorant les possibilités d'adopter un plan pour la labellisation d'une agriculture locale et de la vente directe, comme le prévoit l'actuelle législation sur la qualité des produits agricoles et des denrées alimentaires.

Le rapport donne les principales caractéristiques de l'agriculture locale au sein de l'Union européenne, des réseaux de distribution en circuits courts dans l'alimentaire et des ventes directes dans l'UE.

Il examine les difficultés rencontrées par les petits producteurs et les circuits courts, et dresse un bilan des règles existantes actuellement au niveau européen.

Pour le commissaire à l'Agriculture, Dacian Cioloş, « le renforcement du rôle des systèmes alimentaires de proximité est une réponse à l'attente claire exprimée par les citoyens de l'UE. C'est particulièrement important également pour les agriculteurs et pour la diversité de l'agriculture européenne ».

La Commission invite le Parlement européen, le Conseil, les États membres et les Régions à déterminer dans quelles mesures les outils et les règles actuels sont appropriés, et s'ils offrent une flexibilité adéquate pour ce type d'agriculture et de vente.

La demande en produits locaux, frais et de qualité, est en augmentation dans l'UE, note la Commission. Elle est souvent combinée avec des attentes environnementales, climatiques et sociales fortes, fondées sur l'hypothèse que les chaînes alimentaires locales, approvisionnées avec des produits saisonniers ont le potentiel écologique pour contribuer à la réduction des émissions de carbone et des déchets alimentaires.