Michel-Edouard Leclerc (MEL) pensait certainement faire plaisir au monde agricole en proposant le mercredi 10 avril 2013 la création d'un fonds d'urgence de 180 millions d'euros, abondé équitablement par les industriels et les distributeurs, pour soutenir les revenus des producteurs laitiers.

Raté ! Interrogé dès le lendemain sur ce projet, Xavier Beulin, président de la FNSEA, n'a pas mâché ses mots : « Cette proposition nous mènerait droit dans le mur », a-t-il affirmé, craignant qu'elle conduise à « tuer les initiatives », présentée lors de la table-ronde du 8 avril et visant à augmenter de 2 à 3 centimes le prix du lait, selon les entreprises.

« MEL veut acheter la paix des paysans, a-t-il ajouté. Je l'appellerai dès ce soir pour lui dire tout le bien que j'en pense... »

Lire également:

Alain Cardinaux