Une trentaine de producteurs laitiers de l'Aveyron ont lancé lundi une «grève du lait», refusant de livrer leur production à un industriel afin de protester contre la baisse annoncée du prix du lait.

«On est des producteurs de lait en colère», a déclaré Francis Azémar, producteur à Auriac-Lagast (Aveyron), où se sont réunis les éleveurs ayant refusé de livrer leur lait à la société espagnole Lecce Pascual achetant habituellement leur production.

«J'ai refusé de livrer 1.500 litres de lait. Cela représente dix jours de salaire», a ajouté M. Azémar, précisant avoir dû jeter son lait non pasteurisé.

Cette «grève du lait», menée par des producteurs se déclarant indépendants des syndicats agricoles, a reçu le soutien de la Coordination rurale, qui considère qu'elle est l'une des «conséquences du non-respect des engagements de laiteries mais aussi de la nouvelle baisse promise» du prix du lait.

Les négociations, au niveau national, entre industriels et producteurs ont échoué mardi dernier à Paris. Cette quatrième rencontre n'a pas permis de rapprocher les points de vue entre producteurs et transformateurs.

Ces derniers ont proposé pour le quatrième trimestre une baisse d'environ 30 euros pour 1.000 litres, contre 40 à 70 euros au début des négociations. Pour les trois premiers mois de 2009, ils souhaitent une nouvelle baisse de 45 euros pour 1.000 litres, contre 100 à 120 euros proposés au départ.

Consultez notre dossier: