« L’heure est assez grave, le monde assez instable, la France assez abîmée et l’agriculture assez touchée pour que chacun prenne ses responsabilités et aille voter en toute connaissance de cause. » Telle est le message de la FNSEA dans son communiqué du 10 avril 2017. Et le syndicat est clair : il n’est pas question de donner une consigne de vote, mais d’inviter les agriculteurs à se déplacer dans l’isoloir.

« Depuis toujours les agriculteurs sont des citoyens actifs, lance le syndicat. […] Face au risque de l’abstention, face à la possibilité du repli sur soi, face à la facilité du fatalisme, allons voter ! Ce geste n’est plus automatique; pourtant, il faut le faire car en votant on pense à notre avenir, à l’avenir de nos enfants, à l’Histoire de France et au rayonnement du pays. »