Deux cent cinquante éleveurs de la FDSEA et des JA des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées (selon les organisateurs) se sont réunis devant la préfecture de Tarbes pour clamer leur ras-le-bol au sujet des dégâts de l’ours.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !