« En l'absence d'accord sur la mention d'origine de la viande de porc, le conseil d'administration de la Fédération nationale porcine (FNP) a décidé de remettre la pression sur les entreprises salaisonnières adhérentes de la FICT » (Fédération française des industriels charcutiers traiteurs), a annoncé l'organisation syndicale, lundi, dans un communiqué.

Une trentaine d'éleveurs de la FRSEA et des Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire, accompagnés de François Valy, responsable de la FRSEA Bretagne, « ont donc mené une action ce jour (lundi 6 décembre, NDLR) chez Bordeau Chesnel, dans la Sarthe, entreprise adhérente de la FICT », précise la FNP.

« Après deux heures d'entretien avec la direction de l'entreprise, l'idée d'un accord interprofessionnel sur la mention d'origine semblerait acceptable par les dirigeants de cette société. Une avancée vers une acceptation de la proposition d'accord de l'interprofession semble ainsi se dessiner », estime-t-elle.

Le prochain conseil d'administration de l'interprofession porcine est fixé au 15 décembre. D'ici là, les responsables de la FNP « conduiront d'autres actions identiques afin que la FICT se rallie à la proposition des autres maillons de l'interprofession et accepte la proposition d'accord ».

Lire également :