A la demande du conseil d'administration du CRP (Comité régional porcin) de Bretagne, les président du CRP et du MPB (Marché du porc breton) viennent d'écrire directement aux éleveurs bretons pour les sensibiliser « aux enjeux liés à la mise en marché par le cadran ».

« Le prix du porc, stratégique pour l'élevage, est défini deux fois par semaine par le marché au cadran à Plérin. Il reflète à chaque instant les conditions d'offre et de demande. Il est d'autant plus représentatif que le volume proposé est important. Cela dépend aussi, de vous personnellement », expliquent les deux présidents.

Ils rappellent ainsi les enjeux de la mise sur le marché par le cadran : « établir un prix représentatif », « donner du poids au bassin breton », « conforter une organisation collective bretonne, maître de ses décisions ».

« Pour toutes ces raisons, nous souhaitions nous adresser à vous pour vous rappeler qu'une participation plus importante d'éleveurs au cadran est stratégique pour l'avenir de notre bassin. Cela dépend de vous. Pour certains éleveurs, la vente par le MPB peut parfois paraître abstraite, compliquée, éloignée ; il n'en n'est rien. Venez-vous en rendre compte en assistant aux séances de vente pour vous familiariser avec le fonctionnement de l'organisation. [...] Vous pourrez mesurer qu'être acteur de son prix de marché est captivant et tout aussi primordial que la maîtrise des techniques d'élevage », écrivent le président du CRP et celui du MPB.

Téléchargezla lettre des présidents du CRP et du MPB.