L'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) et Coop de France Ouest fustigent, dans un communiqué du 30 octobre 2013, les « projets de textes visant à simplifier les procédures administratives concernant l'élevage » mis en consultation vendredi dernier.

Les deux organisations invitent le ministre de l'Agriculture et celui de l'Ecologie à « venir sur le terrain pour que leur soient exposées dans le détail les difficultés concrètes liées à l'application de ces textes s'ils devaient être signés ».

« Il n'y a aucune avancée concrète à la hauteur des enjeux de la Bretagne, insistent les deux organisations. L'avenir agricole et agroalimentaire de la Région passe par la nécessaire modernisation des élevages pour sauvegarder leur compétitivité, la production agricole et les filières organisées de collecte, transformation et mise en marché des produits alimentaires. »

L'UGPVB et Coop de France qualifient les dispositions proposées de « véritable trahison » alors qu'ils n'attendaient « aucune souplesse dans les normes mais [...] une réelle et concrète simplification administrative, et cela dans l'esprit d'une harmonisation des seuils au niveau européen. L'attente et les besoins du terrain sont forts et ce quelle que soit la taille des élevages. »