La Coordination rurale « souhaite souhaite le maintien des certificats d'importation », a souligné l'organisation syndicale, jeudi, dans un communiqué.

« Le système actuel des certificats d'importation permet de maîtriser les quantités importées de l'extérieur de l'UE et a le grand avantage de permettre une lisibilité du marché européen à trois mois », estime-t-elle.

« Cette lisibilité est indispensable à l'ensemble des acteurs économiques, qu'ils soient producteurs, commerçants ou exportateurs - importateurs », précise-t-elle.

« Les producteurs ne peuvent pas accepter le libéralisme forcené de la Commission européenne, qui envisage de supprimer purement et simplement les certificats d'importation de pommes pour les pays tiers alors que les exportateurs de l'hémisphère Sud n'ont jamais demandé la suppression de ce système. Sans les certificats, la gestion du marché et l'anticipation des crises deviendra très difficile, voire impossible », explique la Coordination rurale.

Elle demande au ministre de l'Agriculture « d'intervenir énergiquement en faveur du maintien des certificats d'importation pour tous les fruits et légumes ».