A la fin de juin 2012, la campagne de commercialisation de pommes et de poires s'est achevée en laissant des stocks au plus bas, rapportait vendredi le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture (1).

Les stocks de pommes constatés en fin de campagne à la fin de juin 2012 sont réduits, orientant favorablement les cours, supérieurs de 4 % à la moyenne sur cinq ans.

En janvier 2012, le marché intérieur avait redémarré, et depuis février, les cours se sont raffermis, du fait d'un allègement de l'offre sur le marché européen. Avril et mai, marqués par une météorologie maussade, ont favorisé de bonnes ventes.

Pour les poires, la situation n'est pas aussi bonne que pour les pommes, avec des cours peu soutenus depuis novembre 2011 accusant même au mois de mars un retard de 17 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Mais la situation s'améliore laissant espérer une sortie de crise pour la poire : en effet depuis avril, les cours sont à la hausse du fait de la raréfaction de l'offre en cette fin de campagne. A la fin de juin 2012, les réserves de poires sont insignifiantes, de bon augure pour les cours.

_____ 

(1) Stocks Pommes-Poires - N° 10/10 – Agreste Infos rapides Fruits – Numéro 10/10 – Juillet 2012.

B.V.