C’est plus que ce qui avait été initialement estimé en septembre. Le NEPG indique, dans un communiqué de presse daté du 2 novembre 2017, qu’il y a encore entre 10 et 15 % de la récolte qui doit être effectuée aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne (mais aussi dans le nord de l’Allemagne), cela étant dû aux conditions particulièrement humides.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !