Un accord interprofessionnel du GIPT (Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre) vient d'être signé pour les variétés de pommes de terre destinées à produire de la fécule.

« L'objectif est d'assurer la sécurité sanitaire du territoire et de faciliter la mise en place de conventions privées portant sur les droits d'obtenteur », précise le GIPT dans un communiqué paru mardi.

Il s'agit d'un accord-cadre qui permet aux obtenteurs qui le souhaitent, de conclure une convention sur l'instauration de droits d'obtenteur sur plants autoproduits, en concertation avec les organisations de producteurs et les féculiers concernés.

Cet accord précise les conditions d'utilisation de variétés de pommes de terre féculières issues de plants autoproduits. Y figurent notamment la réalisation d'analyses sur certains parasites de quarantaine, ou encore le paiement d'une cotisation à la création variétale à l'obtenteur concerné.