« La Région Poitou-Charentes crée la première filière de soja non-OGM », a annoncé sa présidente, Ségolène Royal, mardi soir dans un communiqué.

Ségolène Royal devait visiter, le 21 août en fin d'après-midi, l'exploitation d'Eric Simon à Thorigné (Deux-Sèvres). Cette exploitation participe à une expérimentation pour l'implantation de sojas non-OGM.

Pour cette « première expérience française », la Région Poitou-Charentes a accordé une aide de 30.000 euros la première année avec pour objectif la production de 15.000 ha de soja non-OGM d'ici à trois ans.

Dès 2004, rappelle le communiqué, Poitou-Charentes « s'est engagée dans un processus de région sans OGM. Depuis, l'État et l'Europe ont suspendu leur mise en production ».

« La création de cette filière va permettre de franchir une nouvelle étape dans l'autonomie alimentaire des animaux pour les éleveurs de la région. Actuellement, la France et l'Europe importent les protéines végétales pour l'alimentation animale sans aucune garantie sans OGM. C'est pourquoi les acteurs économiques et les agriculteurs de la région Poitou-Charentes s'engagent dans la structuration d'une filière de soja non-OGM. »

« Cette expérience est une première : le soja est habituellement produit en Amérique et non en France. Cette filière à construire est un enjeu économique et écologique majeur pour l'indépendance et la viabilité de l'élevage dans les zones intermédiaires comme la région Poitou-Charentes. »

« Cette action illustre pleinement l'excellence environnementale voulue par Ségolène Royal », conclut le communiqué.