Même si nous sommes dans la période optimale de semis des pois d'hiver, dans de nombreuses situations il faudra attendre le ressuyage des parcelles. Compte tenu du coût de la semence et de sa sensibilité à la compaction, mieux vaut renoncer à implanter la culture que de l'installer en mauvaises conditions.

Inutile aussi d'augmenter la densité pour compenser d'éventuelles pertes.

En sols caillouteux, l'optimum se situe entre 80 et 90 grains/m2, en limons il est possible de descendre à 70 grains/m2.

Il n'est pas utile de tenter de rouler après le semis. Avec des rouleaux lisses, cette opération peut être reportée à la sortie de l'hiver sans dommage pour les pois.