La Fédération des éleveurs de pigeons de chair (FNGPCC) s'inquiète de «l'augmentation exorbitante des coûts de vaccination» contre la maladie de Newcastle, «qui sont incompatibles avec les possibilités financières des éleveurs», selon un communiqué publié le mercredi 30 avril 2008.

Elle demande «l'aide des pouvoirs publics pour trouver une solution à ce problème afin que les éleveurs puissent continuer de protéger leurs élevages d'éventuels cas de Newcastle». «La sécurité sanitaire vis-à-vis de cette maladie animale de l'ensemble des productions avicoles en dépend», souligne-t-elle.

La FNGPPC, «qui était jusque-là en sommeil à la suite des très graves difficultés rencontrées par cette production» au moment de la crise de l'influenza aviaire de 2006, a été récemment relancée, précise le communiqué. Les statuts de la fédération ont été modifiés «pour en faire une structure composée d'adhérents directs et non plus uniquement de groupements d'éleveurs».