Nicole Klein, préfète de la Somme et de la région Picardie, a mis en demeure l'exploitant de la ferme dite des 1.000 vaches de réduire son troupeau à 500 vaches par un arrêté qu'elle a signé le 1er juillet.

Michel Ramery a quinze jours, à compter de ce 3 juillet, pour se mettre en conformité avec la demande de la préfète. En cas de non-respect de cette mise en demeure, la ferme de Drucat, dans la Somme, pourrait se voir sanctionnée d'une amende qui peut aller jusqu'à 15.000 €, et d'une astreinte qui peut monter à 1.500 € par jour.

A la suite d'un article paru sur le site internet Reporterre , les inspecteurs des installations classées agricoles et de la santé et protection animale de la DDPP (1) de la Somme avaient dénombré, sur le site de la ferme, 796 vaches « au lieu de 500 autorisées par l'arrêté préfectoral du 1er février 2013 », précise la préfète.

Michel Welter, chef de l'exploitation, avait expliqué quelques jours plus tard, en conviant la presse sur la ferme, que le projet avait obtenu l'autorisation pour 1.000 vaches, à l'exception d'un problème de carence de surface d'épandage pour le digestat du méthaniseur, mais que, depuis, la capacité de ce dernier avait été diminuée. Se référant au décret 2011-63 du 17 janvier 2011, Michel Welter avait également indiqué pouvoir augmenter la taille de son troupeau de deux fois le seuil autorisé de 200 vaches, puisqu'il s'agit de regroupements d'exploitation. Ce qui lui aurait permis d'accroître son troupeau de 399 vaches et de passer ainsi de  500 à 899.

_____

(1) Direction départementale de la protection des populations.

Blandine Cailliez