L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a publié le 20 mai 2014 un rapport qui récapitule les résultats des contrôles sur les résidus de pesticides dans la nourriture réalisés en 2011 dans 27 Etats membres de l'UE, plus l'Islande et la Norvège. Plus de 79.000 échantillons ont été analysés et presque 900 pesticides ont été recherchés, dont moins de 400 ont été détectés dans des quantités mesurables.

Ce rapport montre que le taux de non-conformité des produits importés de pays tiers est quatre fois plus élevé que pour les aliments produits dans l'UE (3,7 % contre 0,9 %).

Les aliments issus de l'agriculture biologique ont un taux de dépassement des limites maximales de résidus (LMR) inférieur à celui des produits conventionnels (0,5 % contre 2,6 %). Au total, 53,4 % des échantillons ne contenaient aucun résidu mesurable.

Comparée à d'autres produits alimentaires, la fréquence de détection de résidus et des dépassements de LMR dans les aliments pour bébés était significativement plus basse.

La présence de plusieurs résidus de pesticides a été détectée sur 26,5 % des échantillons. En général, les substances les plus fréquemment détectées sont l'ion de bromure suivis par le propamocarb, la thiabendazole, le boscalid, les dithiocarbamates, le chlorpyrifos, l'imizalil et le chlormequat.

C.F.