Seuls 2 % des agriculteurs ont déjà acheté des produits phytopharmaceutiques à l’étranger, indique un sondage de l’institut ADquation pour le magazine Agrodistribution de décembre. Cette proportion monte à 3,5 % dans le Nord-Est contre 0,4 % dans le Centre. Les exploitations en grandes cultures sont 3,4 % à acheter leurs phytos hors de France.

Le même sondage révèle que 81 % des agriculteurs ne connaissent pas la réglementation pour acheter des produits phyto à l’étranger et 11 % la connaissent peu. Ils sont également 75 % à ne pas connaître du tout les sanctions en cas d’achats illicites de phytos hors de France. En revanche 19 % des exploitants estiment que ces pratiques illicites sont très ou assez fréquentes.

Les viticulteurs achètent plus à l’étranger

Les viticulteurs sont quatre fois plus nombreux que les agriculteurs à acheter leurs phytos à l’étranger. Dans le Sud-Est, c’est même 16 % des exploitants de vignobles qui font leurs achats dans les pays voisins. Ils sont également trois fois plus nombreux que les agriculteurs à connaître la réglementation sur l’achat de phytos hors de France.

Enquête réalisée par téléphone du 3 au 5 octobre auprès de 409 viticulteurs exploitant au moins 1 ha de vigne et entre le 3 et 7 novembre auprès de 406 agriculteurs exploitants au moins 50 ha de SAU.