« Non au renouvellement de l’autorisation européenne pour le glyphosate. L’Italie leader dans l’agriculture durable. Stop au glyphosate », a annoncé mardi sur son compte Twitter Maurizio Martina, le ministre italien de l’Agriculture.

Alors que le comité d’experts européens chargé du dossier se réunit jeudi et vendredi à Bruxelles, le vote concernant le renouvellement de l’autorisation du glyphosate dans l’Union européenne est repoussé, en raison des récentes élections législatives fédérales en Allemagne et du processus de formation d’une coalition encore en cours.

La date du prochain vote n’est pas encore connue. Celui-ci pourrait avoir lieu lors de la prochaine réunion du comité d’experts le 23 octobre, ou de la suivante les 12 et 13 décembre (dernier délai, puisque l’autorisation du glyphosate dans l’UE prend fin au 31 décembre).

Majorité à trouver

Sans majorité qualifiée lors du prochain vote, la Commission européenne devra prendre une décision : réautoriser le glyphosate pour 18 mois, 5 ans, 10 ans ? L’interdire ?

Lors du vote qui avait eu lieu en 2016, l’Italie s’était abstenue tout comme six autres pays : l’Allemagne, le Portugal, l’Autriche, le Luxembourg, la Bulgarie et la Grèce. La France et Malte avaient voté contre la réautorisation de l’herbicide.

A.M., avec l’AFP