Alors que le nouvel arrêté sur les phytos est en cours de réécriture, la FGA-CFDT considère, dans un communiqué du 22 novembre 2016, que « tout assouplissement de la réglementation relative aux délais de rentrée après traitement serait un contresens par rapport à la connaissance des risques relatifs à l’exposition aux produits phytosanitaires ».

Délais de rentrée après traitement dans le viseur

La FGA-CFDT s’indigne par ailleurs de ne pas être consultée sur ces dispositions qui impactent directement les salariés agricoles. Elle sera donc particulièrement vigilante sur la définition des délais de rentrée dans les parcelles après traitement, alors que « les syndicats d’exploitants agricoles appellent à assouplir ces délais ».

Le syndicat rappelle que « l’obligation générale de sécurité incombe à l’employeur. Il doit mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé des travailleurs. La première mesure à prendre est de réduire l’exposition des travailleurs agricoles aux produits phytosanitaires. Le port d’un équipement de protection individuel n’est que le dernier rempart. »

Version définitive du texte la semaine prochaine

Pour rappel, le ministère de l’Agriculture a ouvert la révision de l’arrêté du 12 septembre 2006 relatif à la mise sur le marché et l’utilisation des produits phytosanitaires. À la fin de la semaine, les acteurs agricoles et les associations environnementales doivent rendre leurs dernières remarques sur ce texte aux ministères concernés. La version définitive, qui sera envoyée à Bruxelles et soumises à consultation publique, est attendue certainement à la fin de la semaine prochaine.

F.M.