Les ministères allemands de l'Economie et de l'Environnement ont annoncé jeudi une très forte réduction du prix d'achat garanti aux producteurs d'électricité photovoltaïque, allant de 20 % à 29% selon la taille des installations, et ce dès le 9 mars 2012.

« Cette adaptation a surtout pour objectif de stabiliser le surcoût pour les consommateurs d'électricité et de maintenir la grande adhésion de la population à l'énergie solaire », a commenté le ministre de l'Environnement Norbert Röttgen, dans un communiqué.

L'énergie photovoltaïque est financée en Allemagne par les consommateurs, qui payent une surtaxe sur leurs factures, représentant la différence entre le prix garanti aux propriétaires de panneaux solaires et le prix du marché, très inférieur.

Ce système, cumulé à la dégringolade du prix des panneaux eux-mêmes, aujourd'hui très souvent importés d'Asie, a conduit à une explosion de l'installation de panneaux solaires en Allemagne, désormais considérés comme des placements financiers très rentables, et par conséquent à un fardeau plus lourd que prévu pour les consommateurs.

Concrètement, le prix garanti aux producteurs d'électricité photovoltaïque va subir une nouvelle coupe le 9 mars 2012, allant de 20 % à 29 % selon la taille des installations.

La diminution du prix garanti va se poursuivre en plusieurs étapes jusqu'en 2016. Elle se fera désormais chaque mois, et non plus une ou deux fois par an, le but étant d'éviter que les Allemands se ruent sur les panneaux solaires juste avant une nouvelle baisse.

Autre décision : le prix garanti ne s'appliquera plus à 100 % de l'électricité produite mais à entre 85 et 90 %, le but étant d'encourager la consommation personnelle au détriment de la revente seule.