Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a déclaré mardi 9 juin sur la chaîne Public-Sénat qu'il n'interdira pas le glyphosate, matière active herbicide la plus utilisée en France, récemment classée comme cancérogène probable par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Non ! Si je l'interdisais, mais que je n'ai pas d'alternative, que me diraient les agriculteurs ? On viendra me dire : vous êtes en train de détruire la production agricole », a-t-il ajouté.

L'association de consommateurs CLCV (Consommation, logement, cadre de vie) avait interpelé, lundi 8 juin, les autorités sanitaires sur le glyphosate, demandant notamment qu'il ne soit plus vendu aux jardiniers amateurs.

Le ministre a conclu en demandant au « jardinier du dimanche, qui a la main lourde, d'arrêter. Un peu d'herbe, ça n'a jamais fait de mal à personne ».