Une proposition de résolution portant sur les perturbateurs endocriniens (PE, [1]) a été votée hier au Sénat, à 160 voix contre 144. Proposée par Aline Archimbaud (Écologiste, Seine-Saint-Denis), la résolution fait le constat d’une « utilisation massive dans tous les secteurs d’activité » et appelle le gouvernement « à faire de la santé environnementale une des priorité...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !