En marge du conseil informel des ministres de l'Agriculture sur la Pac après 2013, le Centre des jeunes agriculteurs européens (Ceja) a tenu une conférence sur l'avenir de l'agriculture en Europe.

Invité à clôturer les débats, Dacian Ciolos, le commissaire à l'Agriculture, a proposé aux jeunes agriculteurs de travailler ensemble pour réfléchir au meilleur moyen de les soutenir dans la Pac.

« Les traiter à part n'est pas faire une exception à la règle, a justifié Dacian Ciolos. Mais en période de crise, il est important de se préoccuper du renouvellement des générations. Il existe déjà des outils, que l'on peut améliorer. On peut aussi en imaginer de nouveaux. »

Le commissaire compte sur leur optimisme. Le défi est lancé. Et il est de taille : en moyenne en Europe, moins de 7 % des agriculteurs sont âgés de moins de 35 ans. Et dans certains Etats membres, ce chiffre est proche de 3 %.

De son côté, le Ceja réclame une politique d'accompagnement obligatoire dans tous les Etats membres et des mesures financières spécifiques, comme des garanties pour les crédits ou une réduction des taux d'intérêts. « L'accès au foncier et aux crédits sont deux éléments vitaux », a insisté Joris Baecke, le président du syndicat.

Lire les articles :

A.De.