Les organisations agricoles ont réagi jeudi aux propositions de Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture, pour la Pac de 2014. La FNSEA, JA, la Confédération paysanne, la Coordination rurale, Orama, l'APCA et le Copa-Cogeca ont réagi de manières diverses. Lisez leurs réactions, ainsi que celles du ministère de l'Agriculture.

Le projet de la Commission « va dans le bon sens » (Jean-Michel Lemétayer) (VIDEO)

« Nous partageons les trois objectifs de la Commission, à savoir, une production alimentaire viable, la gestion durable des ressources naturelles et le maintien d'un équilibre territorial », a affirmé le président de la FNSEA.

« Renforcer le pouvoir des producteurs et réguler les marchés » (JA)

Les Jeunes Agriculteurs constatent que « la volonté de replacer l'Homme au centre de la future Pac et de maintenir une agriculture forte dans toute l'Europe », en affirmant la priorité de l'installation des jeunes « est une avancée ».

« Bruxelles persiste à croire que le marché est la référence » (Confédération paysanne)

La Confédération paysanne « partage avec (la) communication » de la Commission européenne « les constats sur la crise agricole (...) et les enjeux environnementaux ». Mais Bruxelles « persiste à croire que le marché est la référence et la compétitivité la solution ».

« Nouvelle atteinte aux traités fondateurs de l'UE » (Coordination rurale)

Les scénarios présentés par la Commission européenne « ne traitent que de la manière d'utiliser le budget en omettant de fixer au préalable les missions de la Pac », juge la Coordination rurale.

L'environnement ne doit pas éclipser les enjeux économiques (Orama)

Pour l'Union des grandes cultures, « si le maintien de deux piliers » présents dans la communication de la Commission européenne « est de nature à conserver une bonne lisibilité à la Pac, l'accent mis dans le premier sur la gestion de l'environnement et sur l'équilibre des territoires ne doit pas faire perdre de vue les enjeux de l'économie agricole ».

Pac 2014: les céréaliers de l'OPG jugent la Commission européenne « irresponsable »

« Une Commission européenne irresponsable résignée à pratiquer la politique de l'autruche », telle est, en résumé, la réaction de l'Organisation des producteurs de grains (OPG, affiliée Coordination rurale) à la communication sur l'avenir de la Pac après 2013 présentée le 18 novembre par Bruxelles.

« Le ton et l'ambition ont été donnés » (chambres d'agriculture)

« C'est bien une Pac forte, conjuguant agriculture, alimentation et territoires, qui a été annoncée », ont jugé les chambres d'agriculture (APCA).

Le verdissement de la Pac doit s'accompagner d'incitations financières (Copa-Cogeca)

Selon le Copa-Cogeca, les projets de la Commission « ne répondent pas aux défis auxquels les agriculteurs de l'UE et leurs coopératives sont confrontés. Ils menacent bien au contraire leur compétitivité et leur viabilité économique ».

L'incertitude plane sur le budget et la réussite de la réforme (Coop de France)

Coop de France reconnaît qu'il y a « effectivement nécessité de changement tellement l'environnement économique et les marchés ont changé de configuration ».

La Saf « approuve » les orientations de la Commission

Elles « s'inscrivent dans le prolongement de sa proposition d'un nouveau pacte pour l'Europe, issu d'un important travail d'expertise et présenté en juin dernier ».

Pac 2014 : le Modef « attend autre chose qu'un replâtrage »

« Vingt ans de Pac, une crise grave et structurelle et aucun enseignement à tirer des échecs sociaux et économiques », a résumé le Modef, réagissant au projet pour la Pac après 2013, présenté le 18 novembre par Bruxelles.

Pac 2014 : Dacian Ciolos propose « une vraie vision, sans tabou » (Vignerons indépendants)

Le commissaire européen Dacian Ciolos, qui a présenté le 18 novembre une communication sur l'avenir de la Pac après 2013, « a proposé une vraie vision, sans tabou, de l'agriculture de demain », selon les Vignerons indépendants.

Pac 2014 : les céréaliers de l'OPG jugent la Commission européenne « irresponsable »« Une Commission européenne irresponsable résignée à pratiquer la politique de l'autruche», telle est, en résumé, la réaction de l'Organisation des producteurs de grains (OPG, affiliée à la Coordination rurale) à la communication sur l'avenir de la Pac après 2013.

Pac 2014 : la réforme traite d'enjeux « majeurs » pour la viticulture (CCVF)

« La viticulture ne doit pas être le dindon de la farce. Elle doit participer aux débats, au même titre que les autres filières », sous peine de courir un « grave danger », a indiqué Denis Verdier, président des vignerons coopérateurs.

Pac 2014 : « L'emploi et la santé au travail doivent être des priorités » (CFDT)

La CFDT se réjouit du renforcement des enjeux environnementaux annoncés dans le projet de réforme de la Pac pour 2014, et de celui de la « solidarité européenne ». Il faut aussi « renforcer les régulations économiques », afin d'inscrire la Pac « dans une stratégie de développement durable ».

Pac 2014 : « Plus verte », elle « prend à revers la pause environnementale française » (WWF)En augmentant « les exigences environnementales qui conditionnent les paiements directs en rendant obligatoires la rotation des cultures, les couverts végétaux, la jachère environnementale et les prairies permanentes », la communication de la Commission européenne « contraste avec l'action du gouvernement français », estime le WWF-France.

« La Commission fait sienne notre conviction du caractère stratégique de l'agriculture » (ministère)

Le ministre de l'Agriculture a « pris bonne note » de la communication de la Commission européenne « qui est une base de travail utile car la Commission fait sienne notre conviction du caractère stratégique de l'agriculture ».

Pac 2014: des avancées « trop insuffisantes », selon le PS

Les « quelques avancées » contenues dans la communication de la Commission européenne sur la réforme de la Pac arpès 2013 « ne suffisent pas à cacher les orientations libérales et les zones d'ombre », juge le Parti socialiste.

Pac 2014 : des « avancées significatives » dans le projet de Bruxelles (Europe Ecologie, Verts)

La communication sur l'avenir de la Pac après 2013, présentée par Bruxelles, comporte des « avancées significatives », estiment Europe Ecologie et les Verts, tout en exprimant un « désaccord net » sur certains points.

Pac 2014: le Parlement européen va présenter ses propres propositions d'ici au début de 2011

Les eurodéputés de la commission de l'agriculture du Parlement ont exprimé des préoccupations sur les conséquences du projet de Bruxelles pour les agriculteurs et sur la difficulté de les mettre en pratique.

Allemagne, encore des divergences avec la France malgré une position commune

Depuis l'accord franco-allemand sur l'avenir de la Pac, la France se targue de « convergences très fortes ». A l'occasion du congrès du négoce agricole, Dietrich Guth, chef du département de la politique européenne au ministère allemand de l'Agriculture, a pu en apporter la preuve. Mais de nombreuses divergences ont aussi été pointées.

Téléchargez la communication de la Commission européenne et visionnez l'intervention de Dacian Ciolos :