Après la révélation des plans de la Commission européenne concernant la future Pac, le Copa-Cogeca (organisations agricoles et coopératives de l'UE) a indiqué jeudi que « cela empêcherait les agriculteurs européens et leurs coopératives de remplir leur rôle économique qui consiste à produire des denrées alimentaires et à fournir des services pour 500 millions de consommateurs ».

Pekka Pesonen, secrétaire général du Copa-Cogeca, estime que « le renforcement du rôle économique de production des agriculteurs devrait être au coeur de la future Pac ».

Il souligne que « les plans de la Commission augmenteront encore plus les coûts imposés aux agriculteurs de l'UE, mettant ainsi en péril leur compétitivité et leur viabilité économique. Ils sont déjà confrontés à des défis de plus en plus nombreux, parmi lesquels la volatilité extrême des prix, des réglementations et des obligations coûteuses ainsi que la lutte contre le changement climatique ».

Selon lui, « toute contrainte supplémentaire » empêcherait encore plus les agriculteurs européens « de garantir un approvisionnement en denrées alimentaires stable et sûr pour les consommateurs. Les plans répondent à certaines préoccupations environnementales mais n'apportent aucune solution pour résoudre les problèmes économiques des agriculteurs », insiste-t-il.

Le Copa-Cogeca déplore également que les plans de la future Pac « ne comprennent pas non plus de mesures pour renforcer la position des agriculteurs et des coopératives de l'UE », ni pour « garantir qu'ils puissent tirer une part plus équitable du prix à la distribution ».

Les plans proposés « n'amélioreront pas la situation catastrophique des revenus agricoles », assure le secrétaire général du Copa-Cogeca.

Lire également :