Dans une brochure de 20 pages (voir lien ci-dessous), les ministres Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno apportent leur contribution au débat sur la réforme de la Pac après 2013. Une communication qui n'est pas du goût de la FNSEA.

Le syndicat dénonce mardi dans un communiqué « un écart de conduite institutionnel : d'abord, au regard des compétences propres du ministère de l'Ecologie et du Développement durable qui n'a pas encore intégré l'agriculture dans son portefeuille ; ensuite, au regard du fonctionnement interministériel cohérent que nous sommes en droit d'attendre de notre gouvernement. »

La FNSEA rappelle que les enjeux de la future Pac sont stratégiques pour la France et qu'à ce titre, le pays doit parler d'une seule voix. Chaque ministre ne peut pas y aller de son avis, « sans même consulter les représentants des paysans avant de prendre à témoin l'opinion », regrette le syndicat.

A télécharger :

A lire également :

A.De.