«Si nous trouvons un accord sur le modalités au début de l'année prochaine, je crois que nous pourrions conclure» le cycle de Doha «avant la fin de 2008», a affirmé le directeur général de l'OMC, Pascal Lamy, mardi devant le conseil général de l'organisation.

«Nous sommes plus près du but mais tout n'est pas encore joué» a-t-il estimé, au sujet de l'établissement des modalités sur l'agriculture et l'ouverture des marchés pour les produits industriels.

Les modalités correspondent notamment aux formules de réduction des subventions ou des tarifs douaniers, aux flexibilités (produits sensibles, produits spéciaux...) qui seront accordées aux différents groupes de pays.

Les présidents des groupes de négociations sur l'agriculture et les produits industriels reprendront leurs consultations avec les délégations des pays membres dès le début de janvier et ont l'intention de publier des projets révisés de textes d'accord sur les modalités vers la fin de janvier, a expliqué Pascal Lamy.

Les modalités pourraient alors être établies un mois plus tard, suivant un processus horizontal de négociations, qui couvrirait en même temps l'agriculture et les produits industriels, a poursuivi le directeur général. Selon lui, arriver à cet objectif ouvrirait la voie à la conclusion du cycle de Doha.

Pascal Lamy a également souligné qu'un engagement politique, à haut niveau, continue d'être régulièrement exprimé pour conclure les négociations.

P.C.