L'Union européenne a accepté mercredi de réduire ses droits de douane sur les importations de bananes, dans le conflit qui l'oppose à des pays de l'Amérique latine. Cette décision intervient quelques jours avant une réunion ministérielle sur les négociations commerciales à l'OMC.

La Commission européenne a accepté de réduire progressivement d'ici à 2015 les droits de douane à 116 euros la tonne, contre 176 euros aujourd'hui pour les pays non ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique).

«La Commission européenne a accepté aujourd'hui de travailler à une solution de compromis pour résoudre le conflit de longue date sur les bananes impliquant des pays de l'Amérique latine et les pays ACP», sur la base d'une proposition faite par le directeur général de l'OMC Pascal Lamy, a-t-elle souligné dans un communiqué.

Les Etats-Unis et l'Equateur critiquaient depuis longtemps le régime d'importation européen de bananes, entré en vigueur en janvier 2006.

Les Etats-Unis avaient déposé une plainte contre l'UE en juin 2007, estimant que le dispositif européen constituait une discrimination envers les pays de l'Amérique latine. L'OMC leur a donné raison.

Une plainte similaire, déposée par l'Equateur, a été jugée en avril dernier par l'OMC, également en défaveur de l'UE.