Sofiprotéol et le Bipe ont publié le 15 décembre 2014 les résultats d'une étude sur la capacité des filières des oléoprotégineux à satisfaire les demandes mondiales en huiles et protéines à l'horizon de 2030. Seule l'offre en tourteaux sera limitée.

« La population mondiale augmentera de 22 % entre 2010 et 2030, soit un milliard et demi de personnes supplémentaires à nourrir, rappellent Sofiprotéol et le Bipe. Les changements de régimes alimentaires induits par l'augmentation des niveaux de vie impliqueront également une hausse de la demande alimentaire. »

Selon l'étude, la demande alimentaire mondiale en huiles végétales atteindra ainsi 172 millions de tonnes en 2030 (+39 % d'ici à 2030) et sa croissance sera principalement portée par la Chine, l'Afrique subsaharienne et l'Inde. La demande mondiale en protéines végétales progressera de 43 % et plus fortement en Afrique subsaharienne et en Inde. La demande en protéines animales augmentera de 33 %, principalement portée par la Chine, qui représente à elle seule un tiers de la demande à l'horizon de 2030.

Selon l'étude, l'offre en protéines permettra de couvrir la demande alimentaire de 8,4 milliards d'habitants et de diversifier les régimes alimentaires dans toutes les régions du monde.

Consommation de viandes freinée par l'offre en tourteaux

La demande mondiale en viandes augmentera de 30 % par rapport à son niveau de 2010, pour atteindre 380 millions de tonnes en 2030, générant une croissance de 53 % de la demande mondiale en tourteaux d'oléagineux pour l'alimentation animale. La croissance de la demande en viandes ralentira à partir de 2020 car elle sera contrainte par la capacité d'offre en tourteaux d'oléagineux.

L'étude du Bipe révèle que l'offre en huiles végétales sera supérieure à la demande alimentaire, générant ainsi un surplus pour des usages non-alimentaires : la contribution aux transitions énergétiques, via la production de biodiesel, et au développement de la chimie renouvelable. L'offre excédentaire d'huiles végétales permettra de répondre à ces deux demandes en énergie et en chimie.

F.M.