BASF a annoncé lundi vouloir proposer une pomme de terre OGM pour l'alimentation humaine et animale. Le groupe allemand a demandé à l'Union européenne l'autorisation de cultiver commercialement sa pomme de terre génétiquement modifiée (OGM), Fortuna, destinée à l'alimentation humaine et animale.

« L'introduction sur le marché est prévue pour 2014 ou 2015, a précisé BASF. La prochaine étape du processus d'autorisation consiste pour l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) à en tester la sécurité pour les humains, les animaux et l'environnement. »

Cette pomme de terre sera principalement destinée à l'alimentation humaine. Elle est en effet un dérivé de la variété « Fontane », qui serait l'une des plus utilisées pour la fabrication de frites.

Fortuna résiste au Mildiou, un maladie très dommageable aux pommes de terre puisqu'elle détruit encore jusqu'à 20 % des récoltes annuelles de pommes de terre dans le monde, selon BASF.

La société est parvenue à utiliser deux gènes de résistance au mildiou prélevés sur une variété sauvage de patate sud-américaine.

BASF a déjà obtenu l'autorisation européenne d'une première pomme de terre OGM, Amflora, pour trois usages : industriel (amidon pour la pâte à papier et engrais pour le jus), alimentation animale (la pulpe) et présence de résidus jusqu'à 0,9 % dans les produits pour l'alimentation humaine. Il a également demandé l'autorisation d'Amadea, une variante plus récente d'Amflora.