Le numéro un mondial de l'agrochimie, le suisse Syngenta, a définitivement obtenu gain de cause dans le litige qui l'opposait depuis trois ans à son concurrent américain Monsanto sur une question de brevet de maïs transgénique.

Une cour d'appel fédérale américaine a confirmé vendredi le verdict du 10 mai 2006, autorisant Syngenta à commercialiser son «Agrisure GT» (GA21), un maïs génétiquement modifié résistant à l'herbicide glyphosate.

Le groupe américain avait initialement accusé Syngenta de violer la loi des brevets avec son maïs GA21, une technologie que Syngenta avait acquise auprès du groupe de chimie-pharmacie allemand Bayer en 2004.

«C'est une victoire importante pour nous permettre de nous développer sur le marché américain», indique un porte-parole de Syngenta, ajoutant que la demande pour des maïs OGM était importante aux Etats-Unis, notamment en raison du développement des biocarburants.

Syngenta commercialise le GA21 depuis 2006 aux Etats-Unis, où il se retrouve en concurrence directe avec son grand rival Monsanto.